Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La polysémie de la nouille

La polysémie de la nouille

Menu
Y faut pas jeter Bébé avec l'eau du bain 4- Ma sieste à moi

Y faut pas jeter Bébé avec l'eau du bain 4- Ma sieste à moi

Seize minutes et trente-cinq secondes plus tard, je rêvais de nains priapiques. Avec Atchoum on avait largement dépassé le stade olympique des préliminaires et il s’apprêtait à éternuer quand il s’arrêta net et se mit à hurler si stridemment que je crus que mes tympans allaient voler en éclats comme des rotules sous des coups de CRS artistiquement appliqués.


Je m’éveillai tout à fait : Atchoum n’était plus là. Je gisais dans diverses humeurs pituitales et vessinales. Je m’en félicitai grandement car, enfin, je venais de comprendre l’utilité réelle (cachée depuis toujours par les francs-maçons) de la baignoire !

 

Mais ce moment de bonheur ne dura pas. Il y avait toujours cet ignoble bruit -que je ne m’expliquais pas- dans mes oreilles. Je les lavai, séchai, coton-tigeai, désinfectai, les débouchai au destop, rien n’y fit. C’est alors que je pris la pignolante décision d’imiter Vincent mais en mieux et de me couper non pas une mais les deux oreilles !

 

wolverine-1.jpg

Je parcourus des yeux ma très salle de bain et avisai de vieux ciseaux à ongles rouillés ayant appartenu à mon colocataire (un héroïnomane et péripatéticien patenté). C’était parfait ! J’avais efficacement retranché une moitié d’oreille gauche lorsqu’un bruit sourd se fit entendre. Je n’en eus cure et continuais à rogner quand une chose visqueuse et sanguinolente se traîna vers moi en braillant…J’eus un moment de doute : fallait-il se jeter sur ce truc et l’éviscérer ? Mais ma mémoire daigna enfin sortir de son coma éthylique : « Putéd’merde ! Le bébé ! ».

 

Vite, je laissai là mon oreille dégouttante et pantelante pour désinfecter le bébé à l’alcool à 90°. Puis je repris Manuelàbébé. Ca (le manuel) disait que si ça (le bébé) poussait des cris insupportables, on (moi, pauvre de moi !) devait le nourrir au biberon ou au petipobébé. J’optai pour le biberon dont la tétine ressemblait à un vieux bout de sein en plastique, ce qui m’excitait grandement.

 

A suivre : "Le bibi de bébé"