Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La polysémie de la nouille

La polysémie de la nouille

Menu
Y faut pas jeter Bébé avec l'eau du bain 2- Identification de l'Ennemi

Y faut pas jeter Bébé avec l'eau du bain 2- Identification de l'Ennemi

Je regardai les deux êtres abandonnés par Copinàbébé. C’était petit, laid, ça trottait à quatre pattes en débardeur bleu et ça commençait à se bastonner en grognant de sorte que je ne savais pas qui était quoi et vice versa.

 

chichidoudouneargent.jpg

Je me jetai sur mon guide et en commençai le premier chapitre dont le nom du titre était intitulé: « CHAPITRE PREMIER : RECONNAITRE BEBE. » et qui se poursuitait ainsi : « Bébé est un être d’approximativement 55 cm. ». Je levai les yeux de mon livre en me demandant où j’avais pu foutre mon mètre volé à Ikéa puis poursuivis : « Bébé est un animal entièrement glabre sauf –éventuellement- sur les cheveux de sa tête »…Glabre. Etait-ce de la même famille que glaviot ? Tout cela ne m’aidait pas. Je rerepris : « Bébé ressemble à une répugnante larve de charançon et dégage occasionnellement (dix à quinze heures par jour) une odeur insoutenable. Bébé peut tout aussi occasionnellement (quinze à vingt heures par jour) hurler de manière atrocement stridente tandis que du liquide plus ou moins charogneux suinte par tous les orifices de son visage. »

 

rhynchophorus_larve_1.jpg

 

J’en savais assez…Trop même car à plusieurs reprises lors de la lecture du premier chapitre, j’avais ressenti de très fortes bouffées d’angoisse m’obligeant à prendre ma ventoline.

 

Je me munis de moufles de cuisine, d’un masque de plongée et j’entrepris de séparer les deux entités à l’aide d’un bâton. Puis je les observai : elles étaient toutes deux dépoilées et obèses. La première comportait pas moins de soixante-quinze bourrelets, la deuxième quatre-vingt-deux. L’une d’elle puait la pisse, la merde ainsi qu’une autre odeur énigmatique. L’autre puait la merde, la pisse et relentait une odeur inconnue. Je poursuivis mes tests en pinçant les deux Choses avec ma moufle de cuisine. La première émit un long hurlement et se mit à baver. La deuxième émit un long hurlement et se mit à morver.

 

J’étais sceptique comme un urinoir. Je ne savais quelle créature accrocher à sa niche et laquelle attacher à son lit quand subitement l’une d’elle me mordit violemment le mollet. Ce fut une épiphanie douloureuse car je me souvenais que les chiens mordaient. J’attachai donc cette chose-ci et entrepris de porter cette chose-là dans son lit à une distance de sécurité d’au moins quatre-vingt-dix centimètres de mon visu.

 

William-Castle--Review--Rosemary-s-Baby-14-April-2011.jpg

A suivre.