Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La polysémie de la nouille

La polysémie de la nouille

Menu
Le vieil homme et la Mort (suite)

Le vieil homme et la Mort (suite)

L'ancestrale fossoyeuse contempla son client : fripé, impotent, sourd, presque aveugle et à moitié sénile…Il était temps qu’on l’appelle ! Vite, elle se mit au travail : elle mâchonna longuement une sorte de chique graisseuse qu’elle plaça ensuite dans une artère afin de provoquer rapidement un infarctus. C’était un grand classique assez banal certes mais elle aimait bien ce type de mort propre et efficace. Elle s’assit ensuite sur le lit du vieillard, sortit sa lime à ongles et attendit.


A la télé se succédèrent « Derrick », « Rex », « Des chiffres et des lettres », « Questions pour un champion », « Le juste prix »…Les yeux écarquillés, une expression d’intense et douloureuse stupeur fixée sur la face, la Mort limait frénétiquement ses ongles jusqu’à ce qu’un générique mièvre et insupportable la tirât de sa torpeur : « Plus belle la vie » commençait !

 

images-copie-6.jpg

 

La Mort se leva d’un bond avec un cri de douleur et regarda ses mains ; la lime conjuguée à l’attente, à la nervosité et à l’acharnement de la Faucheuse en avaient fait des moignons ! Mais ce n’était pas le plus grave non. Le plus grave c’est qu’Amédée était là, sur sa chaise percée et qu’il regardait « Plus belle la vie » d’un air absent et néanmoins bien vivant !

 

Que s’était-il passé ? Ses chiques au cholestérol étaient pourtant infaillibles ! La Mort passa la tête dans les artères d’Amédée et vit…ou plutôt ne vit rien, rien que du sang qui circulait tout à fait normalement. Intriguée, elle sortit sa tête du vieillard et avisa des boîtes à moitié vides sur un coin de table de nuit. Elle ajusta son monocle et lut « Crestor, anti-cholestérol ». Saligauds d’occidentaux qui l’avait bernée ! Elle allait devoir trouver autre chose…

 

crestor-andi-print.jpg