Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La polysémie de la nouille

La polysémie de la nouille

Menu
Le vieil homme et la Mort 3

Le vieil homme et la Mort 3

Alors la Mort entreprit d’inoculer à son vieux une nouvelle maladie de vieux : l’insuffisance respiratoire. Elle détacha une phalange de son petit doigt et la glissa délicatement dans la trachée afin de limiter la circulation de l’air. Ravie de son tour elle éclata de rire et se rassit sur le lit du vieux pour attendre à son aise le fatidique moment où la vie sortirait dans un râle de la bouche de son client. Alors, elle l’attraperait d’un coup de faux et la glisserait bien suintante, récalcitrante et piaulante dans sa besace.

 

rubens-lamentation-christ-mort.jpg

 

Toute à sa réflexion, la Mort sombra dans un profond sommeil. C’est un petit bruit de moteur qui l’éveilla. Etonnée de s’être endormie sur son lieu de travail la Faucheuse regarda autour d’elle et poussa un juron. Amédée était toujours là sur sa chaise percée et il ronflait, bien vivant, devant « Les Experts ». Fixé sur son nez, un petit tuyau attira l’attention de la Mort. Le petit tuyau était relié à une machine elle-même reliée à …une bonbonne d’oxygène. L’appareil s’était automatiquement mis en route quand le taux d’oxygénation du vieillard avait commencé à décroître.

Furibarde, la Mort songea alors à un moyen beaucoup plus subtil et raffiné de tuer son vieux. Il s’agissait d’une botte secrète et imparable nommée « Méthode Lully »…