Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La polysémie de la nouille

La polysémie de la nouille

Menu

Jésus sur la croix (vieille merde théâtreuse en 2 actes (pour l'instant))

Jésus sur la croix (ou La Passion du Christ mais pas-pour-une-gonzesse parce qu’il était saint et que surtout il était gay.)
(Pièce de théâtre en…plusieurs actes)

 

Les personnages

 

Jésus

1er larron

2ème larron

L’aveugle amputé des deux bras

Marie-Madeleine

Le passant

Les oiseaux

Dieu

 

ACTE I

 

1er larron : Je trouve que ces clous sont du plus bel effet sur moi ! Regardez donc le merveilleux contraste entre la blancheur de ma peau, la pourpre du sang et le noir métallisé des clous ! On a beau dire, ces romains sont des hommes de goût !

 

2ème larron : Certes, certes, cher collègue mais une question me turlute : pourquoi le hippie il a eu droit à une jolie couronne lui ? J’en veux une moi !

 

Jésus : Pauvres vers de terres : je possède cette couronne d’épines car je suis le fils de Dieu ! Mon papa il va tous vous péter la gueule !

 

1er larron : Que d’agressivité ! Fils de qui ? Diou ? Connais pas…en tout cas, moi je suis fils d’Ahmed, plus grand potier de cette contrée mais c’est pas pour ça que je me la joue !

 

2ème larron : Ben ouais…et si ton père il est si puissant que ça, pourquoi il vient pas te délivrer ?

 

Jésus : Il m’a envoyé sur Terre pour que je souffre à la place des hommes !

 

2ème larron : Mouhahaha quelle arnaque ! Et t’as gobé ça ? Ton paternel il a juste envie de se débarrasser de toi. Tu sais, un enfant représente beaucoup de contraintes : peut-être que ton père il en a marre de se coltiner son rejeton de 33 ans…quand tu seras mort il pourra reprendre sa vie de célibataire ; draguer, boire, se bastonner à la sortie des boîtes, aller aux putes…

 

Jésus : Mais euhhhhh c’est pas vrai et je vais le prouver…

(Passe un aveugle amputé des deux bras)

 

Jésus : Vous le voyez ce gus là-bas ? Eh bien je vais le guérir ! Il ferme les yeux et commence à psalmodier.

Sous le regard effaré des larrons, l’aveugle ouvre les yeux.

 

Ex-aveugle amputé des deux bras : Oh mon Dieu c’est un miracle !

 

Les larrons : Ok c’est pas mal mais que vas-tu faire pour ses bras ??

 

Jésus : Deux secondes oui ! Laissez moi me concentrer ! Il referme les yeux et recommence son manège.

 

1er larron : au 2ème larron Hé vas-y comment il se la pète…viens on va le déconcentrer ; chante avec moi : Jésus il est nuleuh, Jésus il est impuissant euh, Jésus il a les cheveux gras euh.

 

Les larrons : Jésus il pue des pieds euh, Jésus il a des miettes dans la barbe euh, Jésus il est plein de sang euh, Jés…

 

Jésus et l’ex-aveugle amputé des deux bras : OH !

 

Les larrons regardent en direction de l’ex aveugle qui hurle : des tentacules lui ont poussé à la place des bras et sont en train de l’étrangler.

 

Ex-aveugle à tentacules : Argh il tombe raide mort tandis que Jésus, vexé, se met à bouder.

 

Les larrons : C’est tout ce que tu sais faire ? Pfff, quel naze !

 

A suivre…

 

Acte II

 

Jésus s’ennuie ferme tandis que les deux larrons jouent à « chat perché ».

 

1er larron : Chat !

2ème larron : Chat !

 

1er larron : Chat perché !

 

2ème larron : Chat perché ! Tu peux plus m’attraper euh !

Les deux larrons éclatant de rire : Ha ha ha ça a des avantages de se faire crucifier !

 

Jésus soupirant : Ha seigneur pourquoi me faire périr ainsi avec ces deux crétins ! Pitié, aide moi !

 

Un gros oiseau noir tenant en son bec  un rameau de peuplier vient se poser sur le bras du Christ.

 

Jésus : Oh une colombe…venue me sauver ?! Viens là mon oiseau viens ! Arrache les vilains clous des mains de tonton Jésus avec ton gros bec ! Oh merci Dieu, je savais que tu ne m’abandonnerais pas !

 

Dieu on ne le voit pas mais on entend sa voix…on dirait qu’il a la bouche pleine : Hein ? Merci pour quoi ? J’ai rien fait moi ; j’étais en train de manger une tête de veau arrosée de corona !

 

Jésus : C’te blague ! Mais si, regarde cette colombe avec son rameau d’olivier dans le bec…c’est ton oiseau, il est venu me sauver !

 

Dieu :…c’est qu’un corbeau (corvus corax)…tu sais cet oiseau mesurant de 56 à 69cm et pesant de 690 à 1600grammes, c’est un sédentaire vivant dans des habitats sauvages variés, depuis les falaises côtières jusqu’aux hautes montagnes. Ah, au fait : je suis en train de consulter mon manuel ornithologique ; il y est dit « Le grand corbeau est attiré par les charognes, et les insectes qui vivent sur ces charognes. Il est friand du placenta des brebis et des grands mammifères en général ». Allez, bon courage mon fils ! Tout bas Mais qu’il est con ce gosse…confondre colombe et corbeau…quand jvais raconter ça à Allah !

 

Jésus regardant l’oiseau avec appréhension : Charognard ?

 

Le corbeau : Crôa ? Il commence à picorer la main de Jésus.

 

Jésus : HAAAAAAAAAAAAAAAAA aux larrons Mais faites quelque chose ça fait mal !!

 

Les larrons : HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

 

Jésus : Mais qu’est-ce que vous foutez !?

 

Les larrons : Qu’est-ce que tu veux qu’on fasse d’autre ? HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

 

Jésus : HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

 

Le corbeau, observant la bouche béante de Jésus remarque la langue qui frétille. Il sautille jusqu’à l’épaule du Christ et penche sa tête en direction de son orifice buccal. Jésus en profite pour attraper l’oiseau par une aile entre ses dents. S’ensuit une lutte dantesque ; le corbeau hurle et se débat mais Jésus réussit à le fourrer tout entier dans sa bouche. Il le croque soigneusement pendant plusieurs minutes avant de l’avaler sous le regard dégoûté mais admiratif des larrons.

 

Jésus : Alors, qui c’est le plus fort ? Hé hé, c’est le fils de Dieu !

A ce moment là, des milliers de croassements se font entendre et une centaine de corbeaux plonge sur Jésus qui hurle.

 

1er larron : Et si on jouait à « 1,2,3, soleil » ?

 

2ème larron : Bonne idée ! Je commence ! Fermant les yeux 1……2….3..SOLEIL !! Mince t’as pas bougé ! Je recommence : 1….2….3…SOLEIL !!! Encore immobile ?! La vache t’es super fort à ce jeu ! Allez on recommence…

 

A suivre…