Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La polysémie de la nouille

La polysémie de la nouille

Menu
Dans Zélium n°12...La fin des Trois petits pourceaux !!

Dans Zélium n°12...La fin des Trois petits pourceaux !!

pourceaux

 

Dans la première partie, trois pourceaux se faisaient virer du domicile maternel et décidaient de construire leur foyer. Drogué, le premier bâtissait une maison en chanvre, le deuxième, alcoolique, une maison en tessons et le dernier, foudedieu, une maison en pierre. Mais le loup s’est pointé et il a fort niqué le premier pourceau avant de le buter…


Après avoir dévoré son premier pourceau, le loup reprit  le script du conte et lut qu’il devait se rendre chez un deuxième porc pour le bouffer lui aussi. Quelle plaie ! Déjà qu’il était barbouillé ! Le syndicat lupesque en entendrait parler !
 

Loup prit donc du bicarbonate, se rendit à la cabane en tessons et ânonna  sa stupide réplique : « P’tit pourceau, p’tit salopiaud, laisse-moi entrer ! » A quoi le porc répondit : « Non, non, par la barbiche de mon oignon, tu n’entreras pas ! »
Que ce scénario était plat, répétitif ! Néanmoins, Loup était un professionnel, il poursuivit : « Eh bien, je soufflerai, et je gronderai, et ta maison s’écroulera ! »
Et il souffla, et il gronda, et il toussa, et rien ne se passa…Ce qui était logique en soi.


Alors Loup cessa de se faire suer et alla chez Kilouvetou sa voisine louer un bulldozer flambant d’occasion. Puis il lança gaiement son engin sur la cabane en tessons qui s’écroula dans un grand fracas...

 

Le deuxième pourceau va-t-il s'en tirer? Le loup va-t-il faire son coming out et dévorer Monseigneur vingt-trois? Vous le saurez en lisant Zélium !