Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La polysémie de la nouille

La polysémie de la nouille

Menu

Dans Zélium ces mois-ci...

La nuit au musée du chasseur

C’est pas parce qu’on chasse qu’on est forcément un gros porc insensible et toujours alcoolisé au gros rouge! L’histoire qui suite prouve qu’on peut être chasseur, amoureux de la nature, artiste et même pleurer devant La Petite maison dans la prairie !

Méphitique était amoureux de la nature.
Tous les jours, il se rendait nuitamment au Bois.

Là, les délicates exhalaisons de mousse fraîche le rendaient sémillant comme une pucelle dans l’attente d’un beau braquemard, le hululement des chouettes provoquait en lui un sentiment de langueur mélancolique et, lorsque la lune aux reflets irisés comme un fragment d’opale se levait, elle dévoilait à ses yeux émerveillés la délicate biche suivie de ses adorables petits, se désaltérant dans le courant de l’onde pure.
Lors, Méphitique ajustait délicatement le binocle de son AK avant d’ouvrir le feu tout en poussant des cris rauques et saccadés...

 



A suivre dans le Zélium d'été: 3€ chez tout bon kiosquier !