Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La polysémie de la nouille

La polysémie de la nouille

Menu
Newsletter de l'enfer

Newsletter de l'enfer

Après avoir vainement tenté de mettre toutes les newsletters que je recevais -sans jamais y avoir souscrit- dans la catégorie des mails indésirables, je suis passée à l'étape supérieure: j'ai tenté de me désinscrire de toutes les newsletters auxquelles je ne m'étais jamais inscrite.
Pour certaines, c'est simple: une case à cocher et basta. 

Mais d'autres sont plus vicelardes et nous demandent, afin de bien confirmer notre désinscription du machin auquel on s'est jamais inscrit, un mail, une adresse et le nom de notre premier chihuahua de compagnie. 

Chez une autre marque, il faut décocher les trente-neuf propositions de newsletters AVANT de confirmer son mail au risque de se retrouver inscrit à trente-huit newsletters supplémentaires.

Il y a aussi l'hypocrite, la faux-cul, la traîtresse, la jaune ou la masochiste en latex, je ne sais pas, qui, une fois ta désinscription actée, te propose un outil fort suspect permettant de nettoyer ta boîte-mail de toutes ces saloperies de newsletters.


Enfin, il y a la newsletter au désespoir, qui pète un plomb après ta désinscription et qui t'envoie dans la foulée dix mails pour te souhaiter la bienvenue puis dix autres mails pour célébrer ton anniversaire -qui tombe dans neuf mois et neuf jours- et te proposer un cadeau mirifique.


La newsletter est un combat.